En quel cas faut-il faire une IRM prostatique ?

L’imagerie par résonnance magnétique est un examen médical qui permet de visualiser les organes dans tous les plans à la recherche d’éventuelles irrégularités. À l’heure actuelle, l’IRM est requise pour diagnostiquer des pathologies osseuses, cérébrales, articulaires, rachidiennes, gynécologiques, cardiaques, digestives et vasculaires. Qu’est-ce qu’une IRM ? Quand faut-il faire une IRM prostatique ? Combien coûte une IRM prostatique ? Trouvez les réponses dans cet article dédié à la question.

IRM : savez-vous ce que c’est ?

Parmi les technologies les plus récentes qui ont révolutionné la pratique médicale, il n’est pas possible de ne pas mentionner l’imagerie par résonnance magnétique. En effet, l’IRM a donné un nouvel élan à l’imagerie biomédicale en ce sens qu’elle offre une plus grande précision dans la visualisation des tissus mous et des organes.

Avec l’IRM on peut désormais visualiser avec précision un tissu ou un organe dans plusieurs plans de l’espace grâce à la propriété dite des champs magnétiques. De par son principe, l’IRM permet d’examiner plus efficacement la structure des organes ou les tissus malades pour identifier avec précision la position exacte d’une tumeur ou d’une lésion.

Pratiqué par un médecin radiologue spécialisé, cet examen est requis dans l’examen des pathologies osseuses, cérébrales, articulaires, rachidiennes, gynécologiques, cardiaques, digestives et vasculaires. Elle consiste à provoquer la vibration des protons contenus dans les noyaux d’hydrogène des tissus de l’organe à examiner, à l’aide d’un puissant aimant. Ensuite, les vibrations des protons sont captées par l’antenne de l’appareil puis transformées en image.

Lire  Quels sont les dangers d’une extension de cils ?

À quoi sert une IRM de la prostate ?

L’IRM est un examen médical qui permet d’observer de plus près et avec plus de précision les tissus d’un organe afin de détecter la présence de tumeur ou de lésion. Dans le cadre spécifique de la prostate, l’IRM est réalisée pour dépister le cancer de la prostate. En permettant la visualisation 3D de la prostate, l’IRM permet de détecter la présence d’éventuel nodule et la nécessité d’une biopsie.

Quand réaliser une IRM de la prostate ?

De façon pratique, l’IRM de la prostate est prescrite par un urologue s’il remarque à la consultation une anomalie lors du toucher rectal. Mais mis à part cela, votre urologue vous demandera une IRM prostatique dans de nombreux autres cas tels que :

  • Lors d’un bilan infectieux de la prostate ;
  • Pendant le traitement d’un cancer prostatique ;
  • Pour détecter l’extension locorégionale d’un cancer prostatique ;
  • Pour la préparation d’une biopsie prostatique afin de rechercher des cibles ;
  • Après le traitement d’un cancer de la prostate, au cours du suivi post-thérapeutique ;
  • Lorsque le taux d’antigène spécifique de prostate (PSA) est supérieur aux 4 nanogrammes au millilitre.

Combien coûte une IRM prostatique ?

L’IRM est un examen complexe, et actuellement le plus coûteux des examens d’imagerie médicale. Le coût global de l’IRM de diffusion qui est réalisée dans le cas la prostate tourne autour de 400 euros. Mais il peut aller jusqu’au-delà de 500 euros si l’examen est réalisé avec une technologie plus récente, comme il peut aussi environner 300 euros s’il s’agit d’une technologie plus vieille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *